Sphota, coopérative d'invention musicale

The need for cosmos

Samuel Sighicelli, Caravaggio (2011-12) 75'
Spectacle musical, sonore, visuel et théâtral

Caravaggio, The need for cosmos (2012))
Caravaggio, The need for cosmos (2012) ©E.Murbach
Caravaggio, The need for cosmos (2012) ©E.Murbach
Caravaggio, The need for cosmos (2012) ©E.Murbach
Caravaggio, The need for cosmos (2012)
Caravaggio, The need for cosmos (2012)

Descriptif

«La conquête de l'espace»: cette expression nous vient tout droit d'une époque où l'on entrevoyait la fin de l'humanité dans une guerre nucléaire en même temps que son avenir radieusement libre, épanoui et désindustrialisé. Cette époque, les années soixante, avec son cortège de dissonances, nous apparaît 50 ans plus tard comme un incroyable et fulgurant remous d'où ont émergé toutes sortes d'interrogations, toutes sortes de révélations, toutes sortes de fantaisies, qui ont pour certaines d'entre elles laissé des traces durables.
The Need for Cosmos retrace en un cheminement musical, le voyage sur la lune de 1969 – son audace – en le mêlant à l'immense mouvement de pensée libératoire qui a animé cette époque.

Conception, dramaturgie et vidéo: Samuel Sighicelli
Musique originale: Samuel Sighicelli et les musiciens de Caravaggio
Regard extérieur et direction du mouvement: Philippe Ducou
Création lumière: Nicolas Villenave
Informatique musicale, régie son: Max Bruckert
Musique additionnelle: Pink Floyd, Gong, The Doors
Conseil littéraire et sociologique, documentation: Lionel Charles
Textes empruntés à Henri Michaux et Guy Debord – avec l'aimable autorisation des éditions Mercure de France
Textes adaptés à partir de propos de John Kennedy, Ken Kesey, Timothy Leary, Buzz Aldrin, Allen Ginsberg, Wernher Von Braun, Andy Warhol ...
Traduction en français: Stéphane Bouquet

Bruno Chevillon, basse et électronique
Éric Echampard, batterie et percussions 
Benjamin De La Fuenteguitare ténor, violon et électronique
Samuel Sighicelli, orgue électrique, sampler et Moog
Benjamin Guyot, comédien

Presse

«[...] Parmi les textes joués par l'excellent Benjamin Guyot, stimulant dans son impétueuse interprétation, ressortent les lettres de John Kennedy et Ken Kesey, mais aussi les mots irrésistibles de Ginsberg et Guy Debord. Ce collage de textes, adaptés pour l'occasion, entre en fusion et en contrepoint avec la musique extraordinaire de Caravaggio, qui, mise à part une reprise des Doors, des Pink Floyd et de Gong, propose un répertoire original puissant et évocateur, voire expressionniste. A cela s'ajoute des lumières magistralement coordonnées aux projections sur l'écran en fond de scène (images de la NASA, entre étoiles, galaxies, vues de la Lune et signaux perturbés), qui complètent un splendide spectacle où les différents médiums s'interpénètrent pour restituer toute la fascination et le mystère de la conquête spatiale, vécue comme un voyage intérieur.»
[Alessandro Alfieri, in Persinsala – revue italienne d'art et de théâtre, 14 novembre 2012 – traduit de l'italien]

«Avec The Need for Cosmos Samuel Sighicelli nous offre un véritable voyage, une synthèse poétique de l'ère psychédélique. Une belle performance où fusionnent la musique psychédélique et le post-rock. Un grand écart très abouti.»
[Bruno Pin, Mensuel 491, février 2014]

Lire aussi:
L'espace, une quête philosophique?, entretien en relation avec le spectacle

Production déléguée: Théâtre de la Renaissance. Coproduction: Théâtre d'Arras, GRAME, Signal/ bruit, Sphota. Avec le soutien de la DRAC Rhône-Alpes, la SACEM, l'ADAMI, le DICRéAM, avec le soutien du fond SACD Musique de scène, avec le soutien de la Région Rhône-Alpes dans le cadre du fond SCAN, la SPEDIDAM, FCM et la Muse en Circuit, Centre national de création musicale.