Sphota, coopérative d'invention musicale

Marée noire

Samuel Sighicelli (2005) 40'
Une conférence engagée poétiquement
Spectacle avec vidéo, dispositif électroacoustique en quadriphonie et un comédien

Sphota, Marée noire (2005)
Sphota, Marée noire (2005)

Descriptif

La thématique du pétrole est une plaque tournante où peuvent se rencontrer l’objet le plus quotidien et une guerre de dix années, l’immensité de l’atmosphère et un riche PDG de compagnie pétrolière, un hélicoptère qui sauve quelqu’un et une plage bitumeuse. C'est comme si on partait d'un Tout qui serait une perception globale et grossière du monde d'aujourd'hui : on est pris d'un désir fou de le presser jusqu'à obtenir un liquide très noir que l'on répandrait ensuite dans un geste vif, sur une feuille blanche, à la manière des peintres Zen. Le dessin qui en résulterait ressemble un peu à ce que j'avais en tête lorsque je me suis plongé dans Marée Noire.

Avec David Sighicelli, comédien

Vidéo réalisée par Samuel Sighicelli à partir d'images d'archives de l'INA

Composition électronique quadriphonique: Samuel Sighicelli
Textes originaux: Tanguy Viel
Textes empruntés à Tchouang Tseu, Roland Barthes, Karl Marx, Gaston Bachelard et Henri Michaux – avec l'aimable autorisation des éditeurs

Presse

«Les images choisies par Samuel Sighicelli pour son œuvre sont des plus suggestives. C'est une pièce magnifique, chargée d'une profonde compréhension de l'histoire moderne et de la dépendance des hommes à cet or noir. Vivement provocateur, S. Sighicelli se garde de tout discours engagé. D'ailleurs l'enchaînement qu'il privilégie des images d'archive est bien plus fort que les mots. […] Cette œuvre est très vive et soulève tout l'intérêt de ces nouveaux supports audiovisuels dans l'électroacoustique. Les extraits littéraires sont très pertinents, et arrivent toujours pour pointer une problématique précise ou éclairer des images ambiguës, le tout interprété à l'envolée par David Sighicelli dans la peau d'un professeur d'université fou, sombre et hystérique à qui le pétrole n'a pas laissé de chance. On ne sort pas indemne de ce spectacle.»
[Fréderic Serrano, ResMusica, 10 novembre 2005]

Coproduction: GRM,GMEM, Muse en circuit, MIA. Commande de l'INA, 2005. Avec le soutien de la SACEM.