Sphota, coopérative d'invention musicale

Le cri de l'oie (2008)

Théâtre musical D'après l'œuvre de Christophe Tarkos
Mise en scène Thierry Poquet, avec l'ensemble instrumental Ars Nova

Théâtre musical
Créé le 15 janvier 2008 au Phénix, Scène Nationale de Valenciennes

Sphota, Le cri de l'oie (2008)
Sphota, Le cri de l'oie (2008)
Sphota, Le cri de l'oie (2008)
Sphota, Le cri de l'oie (2008)
Sphota, Le cri de l'oie (2008)
Sphota, Le cri de l'oie (2008)
Sphota, Le cri de l'oie (2008)
Sphota, Le cri de l'oie (2008)

Descriptif

Est un voyage au cœur de l'univers du poète Christophe Tarkos, avec ce qu'il comporte de lumière et d'obscurité, de tendresse et de trivialité, de déséquilibre et d'accident, parfois d'absurdité
est un corps qui s'agite et qui en rit est effrayé
essaie de décrire le monde, par morceaux, par fragments, comme nous l'appréhendons dans la réalité
est jubilation du regard, de la parole, du sonore et du mouvement
est un solo de danse, dans le silence un poème adressé à Tarkos
est un « théâtre composé », où la partition tisse les sonorités instrumentales à celles des mots du poète, où la diversité des origines et des pratiques artistiques des interprètes contribue à répandre cette légende qui prétend que, dans la tête d'un poète est contenu le monde.

La musique de ce spectacle est pensée comme une « caisse de résonance » de l'univers de Christophe Tarkos, de ses textes, de ses mots, du son des phonèmes. Elle est à l'image du phénomène bien connu du larsen prêt à envahir la totalité de l'espace.

Distribution

Comédienne, soprano: Valérie Philippin
Comédien, basse: Michel Hermon
Comédien, baryton: François Mulard
Danseur: Andreas Müller
Et Ars Nova, ensemble instrumental
Trombones: Florent Didier et Jean-Michel Weber
Percussions: Isabelle Cornélis
Violon: Catherine Jacquet
Contrebasse: Tanguy Menez
Assistanat mise en scène: Didier Cousin
Conseils philosophiques: Claude Jupu
Direction musicale: Philippe Nahon
Informatique musicale et sonorisation: Nicolas Déflache
Conseils en sonorisation: Christophe Hauser
Chorégraphie des parties dansées: Rosalind Crisp
Scénographie: Oscar Lloveras
Assistanat scénographie: Arnaud Verley
Lumière: Guy Simard
Images projetées: Arnaud Marcaille et Thierry Poquet
Costumes: Alexandra Charles
Direction technique: François Chaussebourg
Régie générale: Jean-Louis Dardenne
Construction et régie plateau: Thibault Dubois
Régie lumière: Jérôme Deschamps

Presse

«Les réflexions du penseur, les volutes du fumeur, les ausculta-tions du "bonhomme de merde", toutes les tirades esthétiquement non correctes donnent lieu à de fabuleuses créations scéniques (…) Prodigieusement inventive, la musique de Benjamin de la Fuente rejoint la mise en scène de Thierry Poquet dans l'art de favoriser les excès tout en les maîtrisant. Qu'elle soit écrite (pour deux trombones, contre- basse, violon et percussions utilisés selon des effectifs renouvelés) ou modelée à même le son (électronique furtive mais exquise), la musique semble faire entendre exactement ce que Tarkos avait sur le bout de la langue (...)» [Pierre Gervasoni, 21 novembre 2002, Le Monde]

https://www.eoliesonge.com/spectacles/le-cri-de-l-oie/presse

Coproduction: Le Théâtre – Scène Nationale de Poitiers, Le Phénix de Valenciennes, La Muse en Circuit, Ars Nova ensemble instrumental, Eolie Songe Avec le soutien de la SPEDIDAM.

Représentations: 15, 16, 17 et 18 Janvier 2008, Le Phénix – Scène Nationale de Valenciennes
; 22, 23 et 24 Janvier 2008, Le Théâtre – Scène Nationale de Poitiers; 26 Avril 2008, Festival Les Musiques – GMEM – Centre National de Création Musicale/ Marseille
; 29 et 30 Mai 2009, Maison des Arts de Créteil, Festival Extension de la Muse en Circuit, Centre National de Création Musicale