Sphota, coopérative d'invention musicale

East-west duplex

Caravaggio (2014) 65' 
Programme de concert croisant la musique indienne classique et le travail de Caravaggio

Sphota, East-west duplex (2014)

Descriptif

Le programme Musiques Transculturelles de la Fondation Royaumont, dirigé alors par Frédéric Deval, met en œuvre des rencontres transculturelles entre musiciens de géo-cultures et de langages musicaux divers, en vue d’imaginer des créations nouvelles.

En vue de la création de L’Inde et le monde: ici Londres, la Fondation Royaumont a passé commande à Benjamin de la Fuente et Caravaggio, d'une création musicale autour de la rencontre entre Soumik Datta – sarod, Prabhu Edouard – tablas, et Caravaggio.

Le parti pris de cette rencontre entre Caravaggio et la musique indienne de Prabhu Edouard et Soumik Datta a été de mettre en confrontation deux musiques et deux cultures du son, plutôt que d'opérer une tentative de fusion «world music». Bien entendu, des points de rencontres et de nouveaux apprentissages ont été essentiels dans le travail ensemble en immersion pendant cinq jours. Mais il nous semblait que c'est en prenant en considération les véritables différences des uns et des autres que le résultat artistique et poétique avait des chances de gagner en force et en inédit. Des notions telles que «Morphing», «musique-matière», «musique-image», «geste-vitesse», Tihaï, «bourdon-Tempura», «silence habité» ont été récurrentes et sont devenues des points d'ancrage tout au long de notre session de création à Royaumont.

[Benjamin de la Fuente]

Distribution

Soumik Datta, sarod
Prabhu Edouard, tablas
Bruno Chevillon, basse, contrebasse, électronique
Éric Echampard, batterie, percussions, pad
Benjamin de la Fuente, violon, guitare électrique tenor, mandocaster, électronique
Samuel Sighicelli, orgue Hammond, synthétiseurs – Moog et minikorg, sampler, piano électrique Fender Rhodes

Création le 13 septembre 2014 à l’Abbaye de Royaumont dans le cadre des 50 ans de la fondation Royaumont.